IMG-LOGO
Accueil Article Réformes du baccalauréat: l'inéluctable confrontation…
Société

Réformes du baccalauréat: l'inéluctable confrontation…

par BITOLI Valérie - 09 Jan 2020, 13:06 234 Vues 0 Commentaires
IMG Les élèves du Lycée d'Etat prêts à investir les rues.

Les élèves des lycées et collèges investissent à nouveau les rues pour contester la réforme du baccalauréat engagée par le gouvernement.

Retirer cette réforme ou assumer de voir les enfants descendre à nouveau dans les rues ? C’est le choix auquel sont confrontés Julien Nkoghé Beklalé et son ministre de l’Education nationale, Daouda Moukiama.  Les élèves des lycées et collèges de la capitale ont décidé  de remettre le couvert des manifestations pour s’opposer, comme l’an dernier, à la réforme du Baccalauréat.  Le top des manifestations a été donné le mercredi 08 janvier dernier avec les élèves du Lycée Diba-Diba qui ont interrompu les cours  et cassé le portail de leur établissement. Depuis ce matin, ceux du Lycée d’Etat de Libreville et du CES de Fougamou ont emboîté le pas.  Cette colère pourrait se propager à l’ensemble des établissements du pays en attendant la date du 13 janvier annoncée comme celle d’une grande manifestation.

 

La réforme à problème

 

Entre temps, le gouvernement après avoir mis entre parenthèse ladite réforme tente cette année de la faire appliquer.  Cela suite à la décision prise, le 29 mars 2019, par le ministère de l’Enseignement supérieur de faire adopter par le Conseil des ministres la réforme visant à restreindre les conditions d’accès à la bourse.  Désormais d’après le gouvernement, il faut avoir une moyenne de 12/20 au Bac et être âgé de 19 ans au maximum.  Une réforme que contestent  les élèves qui rappellent que l’environnement éducatif dans le pays rend la satisfaction de ces critères impossible. La confrontation semble être inéluctable. Les prochains jours s’annoncent périlleux.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires