IMG-LOGO
Accueil Article Régularisation des situations administratives : Les retraités mettent la pression sur Madeleine Berre
Société

Régularisation des situations administratives : Les retraités mettent la pression sur Madeleine Berre

par BITOLI Valérie - 27 May 2020, 09:33 410 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue du mouvement du 25 mai dernier.

La ministre de la Fonction publique, Madeleine Berre est sommée de trouver une solution aux exigences des retraités et des compatriotes sortis des grandes écoles.

Comment va-t-elle se sortir de ce bourbier ? La question est posée au moment où les retraités militaires et civils exigent de la ministre de la Fonction publique, Madeleine  Berre, la régularisation immédiate de leur situation administrative.  Précisément, la fin des situations de pré-pension et le paiement des  pensions dans leur intégralité. Pour emmener le gouvernement  à s’exécuter,  ils étaient près de 4OO retraités et autres agents à envahir le  parvis du ministère de la Fonction publique, le 25 mai dernier.  

 

Qu’importe les  restrictions  interdisant les regroupements   de plus de dix personnes en contexte de Covid-19, les retraités  ne peuvent plus accepter d’être considérés comme des mendiants, des indigents, alors que tout au long de leur carrière ils ont cotisé pour bénéficier  d’une retraite heureuse. 

 

Or, note le sous officier à la retraite, Yves Kombo, aujourd’hui beaucoup d’entre nous meurent sans avoir pu toucher leur pension. «  Vous vous rendez-compte qu’un militaire à la retraire peut se retrouver avec 90 mille Fcfa  au titre de la pré-pension. Qu’un officier peut recevoir à peine 200 mille… Des sommes misérables qui ne permettent même pas aux personnes déjà âgées de se nourrir, se soigner…C’est tout simplement inhumain ! » indique, cet ex  sous-officier de l’Armée de terre.

 

Désormais acculée, la ministre Berre n’a pas d’autres alternatives que d’appeler aux négociations.  Une série de réunions avec les différents partis est prévue au cours de la semaine. Reste que cela, est loin de calmer la colère des retraités qui exigent en plus l’arrimage du paiement des pensions  au nouveau système de rémunération.  Outre ce dossier désormais explosif, la ministre de la Fonction publique est aussi sommée de trouver une solution immédiate aux situations des  compatriotes sortis des grandes écoles et ceux en instance d’intégration au sein de la Fonction publique. Chaud devant !

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires