IMG-LOGO
Accueil Article RPM : « A quel moment interviendra donc le dépistage de masse ? »
Culture

RPM : « A quel moment interviendra donc le dépistage de masse ? »

par BITOLI Valérie - 13 Apr 2020, 09:38 479 Vues 0 Commentaires
IMG Barro Chambrier et les siens fustigent l'amateurisme du régime.

Dans un communiqué, le parti dirigé par Alexandre Barro Chambrier relève les incongruités et les incohérences du régime dans la gestion de la crise sanitaire.

La question est posée par le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) au moment où le pays entame les premières heures d’un confinement total. Le parti dirigée par  Alexandre Barro Chambrier a, à l’occasion d’un communiqué publié hier dimanche 12 avril, mis en évidence la confusion et les  incohérences des décisions prises par le gouvernement. 

 

Le RPM ne comprend pas qu’au moment où le peuple gabonais attendait  que le régime mette en application l’annonce faite par Ali Bongo de procéder à un dépistage de masse pour connaître la situation épidémiologique du plus grand nombre, l’exécutif procède au confinement total du grand Libreville. Retardant ainsi  ce dépistage tel qu’annoncé qui ne peut avoir lieu que dans un cadre plus ou moins ouvert. A quel moment interviendra donc le dépistage de masse ? Interrogent le fils Chambrier et les siens.

 

Plus grave, le RPM note  que les conditions du confinement total ne sont pas réunies, toute chose qui rend cette mesure aléatoire : « une frange importante de la population est confrontée à la pauvreté et vie dans la promiscuité.  Cette frange vulnérable de la population devrait être protégée au plan sanitaire et accompagnée pour sa survie. Cela passe aussi par l’accès à l’eau potable que les déficits actuels constatés dans les quartiers sous intégrés et les coupures intempestives ne permettent pas de palier, malgré la mise en place de containers d’eau à certains endroits de la capitale » indique le communiqué.

 

L’aide alimentaire, c’est déjà la catastrophe !

 

Preuve que la décision de confinement  total prise par le gouvernement relève plus d’un mimétisme mal appliqué qu’une décision profondément étudiée, le RPM  fait remarquer la confusion qui règne ces derniers jours dans l’enregistrement des populations pour la réception de l’aide alimentaire : « le spectacle donné à Libreville par les bousculades observées chez les chefs de quartier est ahurissant. D’abord par la présence massive des demandeurs d’aide et par la non observation des mesures barrières et de distanciation sociale, mais aussi parce qu’on semble écarter de cette opération, les services sociaux normalement habilités à intervenir. » indique ce parti de l’opposition. D’où sa mise en garde à l’endroit du régimes sur le risque, par cette méthodologie, de laisser de coté les personnes qui en ont le plus besoin.

 

Enfin,  le RPM exprime son inquiétude face au blanc seing donné aux forces de sécurité, sous le couvert de l’état d’urgence sanitaire, pour s’introduire dans les domiciles de paisibles citoyens et met en garde le Gouvernement contre les abus et dérapages qui en découleraient. En effet, l’état d’urgence ne doit avoir pour seul but que la lutte contre le coronavirus et son éradication dans notre pays et ne saurait servir de prétexte pour procéder à des violations massives des droits de l’homme. 

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires