IMG-LOGO
Accueil Article (Santé) L’infirmerie de la Poste SA devient un centre de dépistage des cancers féminins
Société

(Santé) L’infirmerie de la Poste SA devient un centre de dépistage des cancers féminins

par BITOLI Valérie - 17 Sep 2020, 09:10 102 Vues 0 Commentaires
IMG Les réprésentantes des deux entités.

Des délégations de la fondation Sylvia Bongo et celles du ministère de la Santé ont visité l’infirmerie de la Poste SA, laquelle deviendra un centre de dépistage des cancers féminins.

Dans le cadre des préparatifs de la campagne de sensibilisation et de dépistage contre les cancers féminins dénommée " Octobre rose’’, des délégations du ministère de la Santé et de la Fondation Sylvia Bongo se sont rendues dans les locaux du centre national du tri et colis postaux de la poste SA, sis au quartier Charbonnage.

 

L’objet de cette visite,  une séance de travail avec les responsables de l’entreprise afin de préparer l’événement. Ensemble, les trois partis ont discuté des conditions de transformation de l’infirmerie de l’entreprise en une unité de dépistage des cancers et de l’organisation de la campagne de sensibilisation.

 

« Les cancers du col de l’utérus et  du sein deviennent aujourd’hui des questions de  santé publique. Il est  donc  urgent de conscientiser, sensibiliser un grand nombre de femmes dans les entreprises  afin de les emmener à se faire dépister massivement » a relevé Blanche Moundjigui, conseiller spécial du Président directeur de la Poste SA. 

 

Et de rajouter : « Généralement, nous procédions à des dépistages de masse, mais à cause de la Covid-19 cela ne pourra plus se faire, d’où la présence de la fondation Sylvia Bongo à la Poste pour voir  si nous réunissons  les conditions pour recevoir le personnel maison afin que le dépistage soit fait dans notre infirmerie et non ailleurs » 

 

La sensibilisation au sein des entreprises  devient l’une des  stratégies mise en place pour tenter de toucher  un plus grand nombre de  femmes. « J’invite  toute la population féminine du Gabon  à se faire dépister particulièrement  les femmes de la Poste et je souhaite que les autorités  intensifient l’information  non pas seulement par des posts publicitaires mais en faisant du porte à porte » a déclaré Audrey Ibinga Boucka point focal entre la Poste SA  et la fondation Sylvia Bongo  Ondimba dans le cadre dudit partenariat.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires