IMG-LOGO
Accueil Article (Société) Les étudiants exclus de l’INFAS sollicitent l’indulgence du ministre de la Santé
Société

(Société) Les étudiants exclus de l’INFAS sollicitent l’indulgence du ministre de la Santé

par BITOLI Valérie - 29 Sep 2020, 16:21 715 Vues 1 Commentaires
IMG Une vue du Collectif des étudiants exclus.

Après leur exclusion pour accumulation des heures de retard, les étudiants de l’Infas frappés par cette décision multiplient les démarches visant à  la faire annuler.

 

 

Visages graves, préoccupés pour leur avenir, ils multiplient ces derniers jours les démarches visant à faire annuler cette décision.  Le Collectif des étudiants exclus de l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale ( Infas) a déposé auprès du ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang, une demande d’indulgence afin qu’ils soient réintégrés.  Ce, après la décision de la direction de l’établissement de les exclure définitivement au motif qu’ils comptabilisent 30 heures d’absence en un trimestre.

 

La décision est jugée totalement arbitraire et non conforme aux textes par le collectif.  Ils en veulent pour preuve, le fait qu’aucun étudiant n’a eu le droit de se défendre  devant  le conseil de discipline. Pire, la décision d’exclusion définitive n’a pas été précédée de sanctions préalables  (avertissement, blâme, exclusions temporaires), les étudiants, n’ont même   pas eu accès au dossier, dénonce le collectif.   

 

Le exclus indiquent plutôt se heurter au silence d’une direction qui ne veut plus  rien attendre : «  nous avons effectué toutes les démarches administratives au niveau de notre établissement, mais aucune réponse ne nous a été donnée » relèvent-ils dans la correspondance envoyée au ministre de la Santé.  Avant de demander dans le même courrier son indulgence « afin que la lumière soit faite dans cette situation qui fragilise notre morale depuis plusieurs jours » notent-ils.  Reste à voir si cette démarche aboutira.

Partagez:

1 Commentaires

Owono Thierry Roger - Sep 30, 18:24

C'est une situation déplorable mais une question a vous chers petits frères et sœurs comment par la situation professionnelle de notre pays actuellement pouvez vous vous permettre d'une telle légèreté pour votre avenir? La plupart d'entre vous sont issues de familles modestes alors comment pensez vous que vos parents vous regarderont devant un tel gâchis de votre part. Vivement que la tutelle soit indulgente avec votre recours.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires