IMG-LOGO
Accueil Article Tests Covid-19 pour les voyageurs : Pilotage à vue et improvisation
Société

Tests Covid-19 pour les voyageurs : Pilotage à vue et improvisation

par BITOLI Valérie - 07 Jul 2020, 12:04 468 Vues 0 Commentaires
IMG Le laboratoire Pr Gahouma n'arrive pas à répondre aux besoins en tests Covid-19.

En conditionnant les voyages interprovinciaux à la présentation des tests Covid-19, le gouvernement ne s’est pas assuré de la capacité des structures médicales à faire face à un tel besoin. Désormais c’est le fiasco.

 

Une fois de plus le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs. Le mardi 30 juin dernier le Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé,  et les membres de son gouvernement   organisaient une conférence de presse pour annoncer plusieurs mesures de déconfinement.  Entre autres, la décision prise d’à nouveau permettre dans l’ensemble du pays les voyages interprovinciaux. 

 

La mesure est jugée salutaire  puisque plusieurs compatriotes bloqués dans différentes provinces peuvent à nouveau se déplacer. Sauf que le gouvernement  conditionne tout voyage à la présentation des tests Covid-19 négatifs dès l’embarquement.  Seulement voilà, l’arrière-pays est dépourvu d’infrastructures sanitaires opérationnelles en  même de délivrer dans des délais courts et en grand nombre lesdits tests.   Les récriminations ne vont pas tardées.  Dans la ville de  Mouila, capitale  provinciale de la Ngounié, les différents passagers, dès le 02 juillet, montent au créneau pour dénoncer le fait que le centre régional de  la ville, depuis près de deux semaines, ne délivre pas de test Covid-19.  

 

La réalité est   la même à Tchibanga, dans la capitale provinciale de la Nyanga. Les différentes structures hospitalières avouent leurs incapacités à  délivrer le précieux sésame.  Face à cette réalité,  le gouvernement ne daigne réagir.  Au  point que la situation  va davantage se dégradée. A Libreville, le Laboratoire Pr Gahouma, présenté comme une infrastructure en même de délivrer près de dix mille tests Covid-19 par jour, montre vite ses limites.  Jusqu’à ce jour,  ladite structure est visiblement incapable de produire ne serait-ce que la moitié des chiffres annoncées pompeusement par le gouvernement. 

 

Conséquence, dans les cliniques et autres entités privées,   l’obtention du test est désormais soumise au paiement d’une somme de 20 mille Fcfa. «  C’est soit ça, soit  vous allez attendre des heures durant devant fameux laboratoire… » indique Marie Hélène.  La compatriote qui doit absolument se rendre à l’intérieur du pays n’a pas d’autres solutions que de débourser la somme exigée. Mais plusieurs autres compatriotes n’ont pas les moyens de souffrir un tel luxe.

 

Pour rajouter  à la cacophonie, hier, les forces de l’ordre et de sécurité ont décidé d’appliquer aveuglement la mesure en conditionnant le passage des postes de contrôles à la présentation des tests négatifs Covid-19. Des véhicules en provenance de l’intérieur du pays  ont été arraisonnés  à Kougouleu au niveau du PK 55 pendant plusieurs heures.  La preuve, s’il en était encore besoin,  du fiasco de la gestion de cette crise par le gouvernement.  N’est-il pas temps de mettre fin à ce désordre ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires