IMG-LOGO
Accueil Article (Tribune libre) : Comment faire pour ne pas pleurer ?...
Politique

(Tribune libre) : Comment faire pour ne pas pleurer ?...

par BITOLI Valérie - 12 Aug 2020, 15:46 252 Vues 0 Commentaires
IMG La dépouille de Térence lors de son exposition à Libreville.

Mort naturelle ou meurtre ? La question est posée au moment où la dépouille de Térence Oyinamono est inhumée au cimetière familial à Lekori. Le décès de ce compatriote, n’a pour autant pas fini de susciter des réactions. Lecture.

(*) Par Léopold Codjo Rawambia

 

À Térence...

Comment faire pour ne pas pleurer ?...Comment faire pour ne pas pleurer de rage face à ces images de funérailles d'un jeune homme "tué pour des peccadilles" dans les geôles de la PJ et sans doute de la prison de Gros-Bouquet ?...Comment faire pour ne pas pleurer toutes les larmes de son corps, quand on voit ça ?...

Comment faire ne pas avoir mal pour son pays quand on voit ça ? ...Comment faire pour savoir quand et pourquoi sommes-nous arrivés au stade où un jeune homme de 34 ans peut être tué dans les geôles de la PJ ou de la "funeste prison" centrale de Gros-Bouquet ?...

 

Comment faire pour savoir quand et pourquoi sommes-nous arrivés à cette totale impunité qui accompagne tous nos agents des forces de l'ordre, pourtant censés nous protéger mais qui distribuent, à tout vent, la mort à leurs propres compatriotes innocents ?...

 

Comment faire pour entendre cette annonce farfelue de Francis Nkea Ndzigue au Conseil des droits de l'homme à Genève qui avait dit que nos prisons de la torture institutionnalisée étaient quasiment des hôtels 3 étoiles ?...

Dois-je entendre, par-là, qu'on donne, souvent, la mort dans les hôtels 3 étoiles ?...

 

Comment faire pour que les parents et tous les Gabonais qui ont encore un brin d'humanité ne ressentent pas de la haine envers ces gens-là qui se croient tout autorisés y compris le droit de donner la mort parce que nous avons un État qui a choisi de ne pas sanctionner tous les fautifs de ces actes ignobles parce qu'il veut semer la terreur plutôt que de semer l'amour ?...

 

Comment faire pour ne pas pleurer avec les parents de ce jeune homme inutilement tué parce que, ce jour-là, il était au mauvais endroit, au mauvais moment ?...

 

Comment faire pour ne pas pleurer face au sort de ce destin malheureux qui l'a fait, ce jour-là, rencontrer ses bourreaux ?...Comment faire pour ne pas ressentir cette mort comme une immense injustice du destin ?...Comment faire, lorsqu'on croit en Dieu, pour ne pas lui demander, aujourd'hui, quand on voit ces images si tristes, quand arrêtera t-il ce gros cauchemar pour le pays ?...

 

 

Comment faire pour ne pas avoir une pensée affectueuse et triste pour Térence Oyinamono (ce jeune homme que je ne connaissais pas avant cette histoire qui m'a prise aux tripes), et qui doit, de là où il est maintenant, se poser cette question simple : POURQUOI ?...

 

J'ai parlé de "l'hiver des cœurs", je le répète ici, s'ils veulent nous y entraîner tout droit, ils ne s'y prendraient pas autrement avec cette mort de trop...

Quand ils se retrouveront face à la furie des Gabonais, ils penseront, immanquablement, à la mise en garde que je me suis efforcé de leur faire depuis un bon petit moment déjà :

- évitez d'assécher les coeurs des Gabonais ;

- évitez d'assécher l'amour des Gabonais...

 

(*) Enseignant à l’Université Omar Bongo

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires