IMG-LOGO
Accueil Article TV + Gabon SA : Comment Ondong Atomo a mis fin au règne de Franck Nguema
Investigation

TV + Gabon SA : Comment Ondong Atomo a mis fin au règne de Franck Nguema

IMG Franck Nguema au plus mal dans le litige qui l'oppose à son cousin.

Les programmes de la télévision privée TV+ version Joseph Ondong Atomo ont été lancés. C’est en tout cas ce qu’annoncent plusieurs panneaux publicitaires affichés dans la ville de Libreville. Or, du côté de Franck Nguema, la panne de l’émetteur a à nouveau plongé la chaine dans le black out.

 

Si du côté de Franck Nguema, actionnaire et administrateur de la TV+ Gabon SA, on attend le 15 décembre prochain pour être fixé sur le sort de la Télévision du futur, par contre, du côté de Joseph Ondong Atomo, les choses sont claires et précises. L’actuel Président-directeur général, nommé lors du Conseil d’administration du 19 août 2019, annonce déjà la reprise des programmes de son média. « Nous sommes prêts. Nous avons acheté le matériel nécessaire et formé nos journalistes. Nous voulons faire un média de référence, le meilleur dans le pays », a-t-il confié à notre rédaction.

 

Pour matérialiser ce retour des programmes, Joseph Ondong Atomo n’a pas fait dans la dentelle. Il a maximisé la communication. A Libreville, les panneaux publicitaires, qui inondent la ville, annoncent le retour de la télévision créée par feu André Mba Obame. Avec au passage des changements dans le slogan. « La télévision du futur » a fait place à « Le futur c’est maintenant ». Joseph Ondong Atomo ne cache pas sa volonté d’inscrire dans le présent la télévision comme l’une des meilleures de la sous-région. Avant le lancement des programmes que le jeune Directeur général présente comme étant de grande qualité, la diffusion de la musique occupe pour le moment l’espace.

Comme pris de court par ce lancement, le camp de Franck Nguema crie au complot. Alors que l’équipe dirigée par le journaliste Patrick Ceyrano est, depuis plus d’une semaine, en chômage technique du fait d’une panne de l’émetteur, elle a été surprise de constater que TV+ version Joseph Ondong Atomo émet désormais à partir de la fréquence qu’ils utilisaient. « Ils ont profité du fait que notre émetteur soit tombé en panne pour lancer les programmes de leur télévision », indique un proche de Franck Nguema.

 

Faux rétorque, Joseph Ondong Atomo, « ce qui se passe, c’est que notre émetteur est plus puissant que le leur. Nous utilisons la fréquence de la TV+, la chaîne qui, du point de vue légale, est la nôtre ».

 

Alors qu’une procédure judiciaire est toujours pendante au tribunal de Libreville et devrait rendre son verdict le 15 décembre prochain après l'audience de novembre dernier, Joseph Ondong Atomo indique s’appuyer sur une décision rendue le 17 mars dernier, qui le confirme aux fonctions de PDG, et déboute Patrick Ceyrano. « J'ai respecté la loi. Il y a eu une décision de justice. Maintenant, s’il y a eu des recours, cela n’empêche pas d’exercer mes fonctions », lance, avec beaucoup d’assurance, le fils d’André Mba Obame.

 

Audit et malversations

 

Le nouveau patron ne s’arrête pas là et accuse le camp d’en face d’avoir plongé la société dans le chaos. « Nous avons fait un audit qui montre qu’il y a eu des malversations ? Résultat, TV+ Gabon SA se retrouve avec une dette de plus d’un milliard de Fcfa ». Une réalité qu’annonçait déjà Ambroise Obame Ndong, le porte-parole des actionnaires majoritaires de la société, en novembre 2020. « Cela fait, aujourd’hui, quatre années que l’ensemble de la famille demande à Monsieur Franck Nguema des explications, voire des comptes de la gestion qu’il a faite de TV+. A ce jour, il n’a pas daigné répondre à nos demandes, alors même que nous représentons les 90 % du capital. Je le répète bien les 90 % », martelait-il devant la presse.

 

Du reste, en attendant que toute la lumière soit faite sur les supposées malversations dont se serait rendu coupable Franck Nguema, son cousin Joseph Ondong Atomo est convaincu qu’il faut, dès maintenant, ouvrir une nouvelle ère avec un personnel qui a décidé de lui accorder sa confiance. « Il y a un personnel qui a décidé de ne pas se mêler des problèmes familiaux. C’est avec ce personnel que je travaille. Et il est payé régulièrement », a-t-il déclaré. L’allusion faite au paiement régulier des salaires n’est pas dénuée de sens, puisque, du côté de Nkembo, siège de TV+ version Franck Nguema, les agents accusaient récemment trois mois d’impayés de salaire. Pour calmer la tension qui montait, Franck Nguema a, récemment, soldé deux mois de salaire sur les trois mois dus (juillet, août et septembre).

 

Nguema réclame la propriété de la marque TV+

 

Dans sa saisine du juge commercial, Franck Nguema demandait l’annulation à bref délai du « Conseil d'administration du 30 août 2019 », mais aussi le retrait de la marque déposée TV+ avec revendication des couleurs bleu, jaune, rouge et le nom commercial « TV+, la télévision du futur », qui sont sa propriété et sur lesquels il avait l'exclusivité bien avant la création de la société TV+ SA, prélèvent nos confrères du site en ligne Pyramidmédisgabon. Ce sont ces deux procédures, poursuit notre confrère, qui ont été appelées, le 16 novembre dernier. Et le verdict est prévu pour le 30 novembre prochain.

 

Le clan Franck Nguema indique, en outre, que « les acquisitions d'actions ne donnent pas, de facto, la qualité d’administrateurs aux nouveaux actionnaires ». En attendant, les yeux des téléspectateurs sont rivés vers le retour des programmes du média version  Franck Nguema.

Partagez:

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires