IMG-LOGO
Accueil Article Vol chez le maire de Port-Gentil : Le major d’homme et l’agent de police impliqués
Société

Vol chez le maire de Port-Gentil : Le major d’homme et l’agent de police impliqués

par BITOLI Valérie - 11 Jul 2020, 17:55 486 Vues 0 Commentaires
IMG Gabriel Tchango, maire de Port-gentil.

Les deux hommes affectés au service de Gabriel Tchango sont actuellement en détention dans les geôles des forces de l’ordre et de sécurité suite au vol opéré au sein du domicile du maire.

 

L’affaire est dans toutes les  bouches au sein de la capitale économique. Le maire de la ville, Gabriel Tchango, s’est fait voler une  importante somme d’argent à son domicile dans l’après-midi du 05 juillet dernier. Si les premières sources  ont avancé la somme de près de 200 millions de Fcfa, des personnalités proches du maire indiquent qu’il s’agit  d’une somme moins importante avoisinant les 50 millions de Fcfa. 

 

L’enquête ouverte   à la suite de la plainte émise par l’édile a  permis de  mettre la main  sur les membres de l’entourage du maire. Il s’agit notamment du major d’homme et de l’agent de police affecté à la sécurité de Gabriel Tchango. Ces derniers en complicité avec des  ressortissants étrangers ont profité de l’absence du maire de son domicile pour organiser le coup.   Les premiers résultats de l’enquête ont été rendus possibles grâce aux vidéos de surveillance placées au sein du domicile. 

 

Pire, les premiers résultats de l’enquête font état de ce que le major d’homme soit en réalité un ancien pensionnaire de la prison. L’homme a été  renvoyé de l’hôtel Re-Ndema puis placé en détention pour des faits similaires quelques années avant qu’il ne soit recruté au domicile du maire,  renseigne une source policière.

 

Reste que cette affaire soulève plusieurs questions : pourquoi le maire détenait une somme aussi importante à son domicile ? Pourquoi cet argent n’a-t-il pas été placé au sein d’une banque ?

 

Une source proche de Gabriel  Tchango indique à cet effet que : «  l’argent était destiné pour le paiement des agents temporaires de sa coopérative agricole au village Odimba. Plusieurs membres de cette coopérative ne disposent pas de pièces d’identité, et lorsque l’on gère des temporaires, il faut avoir en permanence de l’argent liquide ».

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires