IMG-LOGO
Accueil Article Pour sauver les artistes gabonais de la misère, l'AGAMI organise une collecte de fond
Culture

Pour sauver les artistes gabonais de la misère, l'AGAMI organise une collecte de fond

par BITOLI Valérie - 16 Jun 2020, 21:35 152 Vues 0 Commentaires
IMG L' AGAMI vole au secours des artistes.

L'Association gabonaise des artistes musiciens et interpretent a lancé l'opération ‘’faire ma part en ligne''. Une serie de concert virtuels pour collecter des fonds en soutien aux artistes gabonais.

Sans droit d'auteurs et privés de leurs principaux revenus issus des prestations sociales (baptêmes, mariages, anniversaires, fêtes d'entreprises, concerts et show case), les artistes vivent actuellement la galère. Conséquence,  de la crise sanitaire qui a occasionné la fermeture des salles de spectacles  et entrainé la restriction des rassemblements.

 

Fort de cette réalité et face au mutisme du gouvernement, l'association gabonaise des artistes  musiciens et interpretes (AGAMI) organise une serie de concerts en ligne pour une collecte de fonds afin de soutenir les artistes gabonais en cette periode de crise sanitaire. L’initiative est portée par Annie Flore Batchiellilys et Dread Pol Mouketa.

 

 

Selon les organisateurs de la collecte, les artistes de toutes les disciplines éligibles ou pas peuvent participer en enregistrant deux extraits de son repertoire avec son téléphone, enregistrer la vidéo puis ajouter sa photo professionnelle et envoyer à l'adresse associationgabonaisemusic@gmail.com.

 

 

Par ailleurs, les fans de belles mélodies sont eux aussi appeler à apporter leur contribution  selon leur sensibilité financiére. Il suffit pour cela de verser sa contribution sur  la cagnotte Leetchi prevue à cet effet ou en cliquant sur le « like » de la page facebook de l'Agami sur laquelle sera diffusé le concert virtuel.Les gabonais sont donc appelés à faire preuve de solidarité à l’endroit de nos nos artistes.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires